08 décembre 2010

Je suis un ours polaire

 

Depuis quelques semaines je me suis découvert un nouvel ami, le froid. Moi qui viens du sud, qui aime la chaleur écrasante qui nous pousse à rien faire à part siroter une limonade au bord de l’eau (oui bon ok c’est une image, c’est rare que je sirote de la limonade), et quand vient l’hiver n'ayant d'autres choix que de se remplumer en cumulant au minimum 5 épaisseurs de vêtements, je ne supporte plus le moindre bout de tissu.

Bah oui je suis un peu ours sauvage aussi, évoluant nue mais hélas cela n’est pas possible, surtout que maintenant je suis hospitalisée et que ça ferait désordre.

Je me domestique donc aux us et coutumes de la société mais juste un minimum, une seule couche de vêtements (bon j’avoue que dehors je cumule un peu plus tant j’ai peur de choper la crève mais c’est vraiment horrible de sentir ses couches d’habits) de préférence amples pour pouvoir remonter le tee shirt manches longues en débardeur et transformer le pantalon en short.

Au niveau matière je suis devenue compliquée.

« De toutes les matières c’est la ouate qu’elle préfère, passive, elle est pensive, en négligé de soie.»

Cette chanson ne s’applique pas pour moi, ma matière de prédilection c’est le coton, mais pas tous les cotons j’ai une nette préférence pour le coton bio. La viscose est supportable, ainsi que la polaire (ben oui je suis un ours je vous dis) mais seulement si elle est très très douce.

J’ai banni l’acrylique ce qui tombe mal vu que mes pyjamas pour la maternité sont en acrylique ou en coton mais pas le bon.

Ceux qui me connaissent savent que je ne suis pas en train de faire une rubrique mode et beauté sur ce blog, ni que je suis une capricieuse niveau choix de tissu. Je n’ai pas été non plus contaminée par la lecture des blogs mode qui pullulent dans le concours Cosmopolitan auquel je participe et pour lequel je vous invite à continuer de voter.

Cette introduction est juste une façon d’aborder mon état de santé qui ne s’améliore pas et cette cholestase gravidique qui devient synonyme de film d’horreur.

Les démangeaisons sont devenues de plus en plus forte, me laissant peu de répit et rendant difficile même la rédaction d’un billet ou ma participation sur le net à mes diverses activités.

Ça s’est accéléré d’autant depuis une dizaine de jours que le principe habituel qui était un jour mauvais et un jour meilleur permettant des phases de repos s’est transformé en 3-4 jours mauvais pour un jour bon. Comprenez par là que les jours mauvais sont souvent synonymes de nuit quasi blanche ou de phases de sommeils très courtes entre deux crises de démangeaisons.

Je ne souhaite à personne de connaître une fin de grossesse autant terrible, cette maladie est vraiment une calamité !

Le froid est donc mon ami car seul le froid calme un peu les démangeaisons.

Voilà ma recette de mère-grand pour attraper les abeilles avec des ours mal léchés (ou un truc dans le genre)!

Mettre des glaçons dans un sac congélation et mettre le sac dans un gant mouillé et essoré froid (pour plus d'efficacité je le mets au frigo) et se masser les zones qui grattent quand ça gratte. Le froid endort les démangeaisons et permet de limiter la durée des crises.

D’autres petites astuces qui aident bien :

- se limer les ongles tous les jours et se gratter le plus possible avec le bout des doigts.
- hydrater sa peau plusieurs fois par jour avec une crème bien grasse réparatrice. J'utilise Dexeryl car c'est remboursé à 100% et qu'il me faut un tube/semaine environ.
- douche tiède à fraiche : idem ça endort.

- le jus de pamplemousse paraît-il à des effets, j’en ai beaucoup bu mais j’ai arrêté à cause des remontées acides qui sont bien là depuis quelques jours !

Comme je suis aussi un ours plutôt domestique, j’ai souhaité être hospitalisée pour un meilleur suivi médical.

Je n’ai aucune envie de prendre de risque pour la Princesse Alien, elle a droit depuis lundi a une surveillance accrue, 3 monitorings par jours où son jeu préféré est d’essayer de dégommer les capteurs avec une force hulkesque, des prises de sang pour moi pour surveiller mes taux d’acides biliaires qui font le yoyo variant de 27 à 77, des échos pour vérifier qu’elle a bien la tête toujours en bas vu qu’elle pogote un max dans mon ventre etc…

Évidemment être à l’hôpital c’est accepter certains sacrifices comme celui de mal manger (je vous en parlerai dans un prochain billet) ou d’être tributaire du personnel devant attendre des heures parfois pour qu’on vous amène des glaçons pour endormir mes abeilles.

Mais c’est aussi une prise de conscience des médecins face à ma douleur et non pas seulement aux chiffres de mes bilans.

Face à ma situation et à leur impossibilité d’alléger ma douleur, rien n’y fait, aucun traitement ne marche sur mon prurit, d’un commun accord il a été décidé que j’accouche plus tôt que prévu.

Si je savais depuis des mois que je n’irai pas au-delà de 38SA, au fil des jours la date s’est rapprochée au vu de ma situation. On a essayé de passer à 38SA, puis 37SA, enfin à 36SA maximum pour finalement encore réduire peut-être au début de la semaine prochaine selon les résultats de vendredi.

Bref, le compte à rebours a commencé, j’ai hâte de cette rencontre avec Princesse Alien mais je dois avouer aussi que ce n’est pas mon unique motivation, j’ai hâte aussi de faire chasser les abeilles de ma peau et de libérer l’ours sauvage pour ne garder que le bisounours qui câlinera la plus désirée des petites filles.


-------

Ce blog est inscrit au concours Cosmopolitan "meilleurs espoirs blogs". Il y a des Tabbee à gagner, je ne sais pas ce que c'est mais ça à l'air cool.

Bon par contre il reste peu de temps pour voter (jusqu'au 20 décembre) alors je compte sur vous pour cliquer sur le lien ci-dessous ou sur le l'image dans la colonne de droite.

Vous pouvez voter une fois par jour !


macaron

Posté par sayyadina à 22:15 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Je suis un ours polaire

    J'espère en tout cas que le soulagement sera immédiat après l'accouchement ça doit être terrible et tu dois etre crevée....
    T'as pas encore montée un réseau de ravitaillement de bonne nourriture sous le manteau de mezcal?

    Posté par Moa, 09 décembre 2010 à 09:22 | | Répondre
  • Allez !!!!

    Que dire ?????
    Bon courage: c'est déjà fait une dizaine de fois au moins...
    Tu tiens le bon bout: si seulement ça pouvait être rapide...
    On pense fort à toi du côté de la " Beauce profonde " et toutes nos forces s'envolent vers toi, chaque jour.
    Allez, c'est la dernière ligne droite; donne nous une belle petite princesse. Et surtout, fais bien attention à toi!!!
    Gros gros bisoux, on t'aime fort

    Posté par mimidu4563, 09 décembre 2010 à 19:29 | | Répondre
  • Bon courage et bienvenue dans le monde de la maternité qui te fait supporter des trucs que t'aurais jamais envisagée être capable de supporter avant! En plus, tu perd definitevement le "confort moral" qui consistait à te dire que si la vie devenait insupportable, tu pourrais toujours décider d'y mettre fin: pendant au minimum 20 ans, tu n'en a plus le droit! Non, je ne suis pas dépressive mais disons qu'on voit pas la vie pareille après!
    A propos, on te l'a déjà dit évidemment mais chaque semaine, chaque jour même gagné dans ton ventre par ta princesse est super important pour elle et pour sa santé et son développement pour toute sa vie alors tu es une hérotte chaque nouveau jour que tu supportes et tu t'en voudrait trop après si tu avais le pouvoir d'abréger tes souffrances. Je vais peut-être te paraître un peu sadique mais je vous souhaite que la "délivrance" arrive le plus tard possible et supportable bin-sûr, d'autant, qu'en principe, tu devrais récupérer en nuits plus vite faite par le bébé, le temps passé en plus dans ton ventre: Plus ils sont finis, plus ils sont en bonne santé, mangent vite, bien et moins souvent et aussi risquent moins de choper de saloperies donc COURAGE, c'est pour la bonne cause!

    Posté par valérie, 09 décembre 2010 à 22:04 | | Répondre
  • Moa, j'ai ouvert une épicerie clandestine dans mon placard, j'hésite à demander la licence 3 pour un bar maintenant

    mimi, ça sera forcément la plus belle des princesses !

    Valérie, oui je découvre les joies et peine de la maternité puis très bientôt de la parentalité.
    C'est ce que j'essaye de me dire pour tenir, chaque jour de gagné est un bonus pour son développement mais ça reste difficile car si mes taux d'acides biliaires sont trop haute c'est risqué au contraire qu'elle reste dans mon ventre alors entre un risque de miu et un retard de croissance mon choix est bien sur fait.

    Posté par Sayyadina, 10 décembre 2010 à 06:05 | | Répondre
  • Rholàlà !!!j'arrive même pas à imaginer ton calvaire... vivement la semaine prochaine alors, que la naissance de ta miss vienne soulager ton corps... Plein de calins

    Posté par Frimousse, 10 décembre 2010 à 08:25 | | Répondre
  • Si tu étais près de chez moi je viendrais te faire un brin de causette, on laisserait les filles discuter entre foetus !
    1000 bisous, je vais guetter l'arrivée de la miss Cyann !

    Posté par Nanette, 10 décembre 2010 à 08:49 | | Répondre
  • Vu cet après midi...

    ... une princesse Alien essayer de dégommer les sondes du monitoring à coup de pied ou de poing. Et une Sayyadina avec des glaçons, qui en a marre mais qui garde le cap.
    Pas de déclenchement prévu pour le moment. Elle a pu manger son gâteau d'anniversaire avec gourmandise

    Posté par Sophie, 10 décembre 2010 à 20:22 | | Répondre
  • Quoi ? C'était ton anniv ?

    Ah ben je te souhaite un très bon anniversaire alors !!! Mais maintenant que j'y pense, je me demande si Sophie ne m'en avait pas parlé la semaine passée; j'ai bouffée l'info... mille pardons.

    Je passerai te voir bientôt.

    Plein de bisous et de la patience encore un peu.

    Willy

    Posté par Jetwill, 10 décembre 2010 à 20:35 | | Répondre
  • Merci ! Et oui j'ai fêté (enfin j'imaginais pas cet anniv comme ça!) mes 42 ans ce WE !

    Posté par Sayyadina, 14 décembre 2010 à 07:29 | | Répondre
Nouveau commentaire